Liban, malgré le désespoir...

thomas de wouters photography | video LIBAN au-delà du désespoir
Lire la vidéo

Explosion, corruption, hyperinflation, chômage, organisation sectaire... un peuple toujours debout.

“Même s'ils ne se battent pas dans la rue, même si la classe politique est comme un cancer qui se nourrit de clivages sectaires, aujourd’hui les gens commencent à réfléchir. La révolution n'est qu'un moment dans l'histoire, ce qui est important c'est ce que nous en faisons après. Les manifestations dépassent les communautés, les gens descendent dans la rue non pas comme maronite, sunnite ou chiite mais comme Libanais.”

 

Carmen KHOURY, Professeur de physiologie à l'Université de Balamand, Beyrouth,

interviewee le 9 janvier 2021

Les images nous racontent une réalité au-delà du désespoir, un Liban positif malgré une réalité dure que ne cachent pas ces photographies, au-delà du Liban à genou que nous présentent les médias, un Liban de portraits de familles, un Liban qui, au plus profond de la crise, dépasse les tensions communautaires.

 

Malgré la peur, la rage et le désespoir, ces libanais, au-delà des clivages sectaires, croient encore en un futur pour leur pays. Sinon, comment expliquer qu’ils soient encore debout?

.

“J’ai vu des musulmans chiites, des sunnites, des juifs, des chrétiens orthodoxes, d’autres non, je les ai vu prendre ce café servi par Abraham l’Arménien et Mahmoud le Palestinien. Je les ai vu se parler, rire, pleurer et avoir peur ensemble aussi, s’aimer comme des frères qui célèbrent leur différence."

Thomas, janvier 2021

Liban, Dec. 2020, Jan. 2021